Dictionnaire de la mode

Cher René Derhy,

On ne se connaît pas, mais je me permets de vous écrire pour vous remercier.

Figurez-vous que ce weekend, je suis restée chez moi pour travailler. En plus, il pleuvait. Vous imaginez donc facilement mon humeur assez chagrine, humeur que j’ai décidé de combattre en faisant une petite pause shopping sur Internet. Et c’est là, cher René (je me permets de vous appeler René, parce qu’on est dans la blogosphère), que nos destins se croisent.

En effet, en cherchant une robe d’été sur un site marchand assez connu, mon oeil a été attiré par une robe de votre marque.

Alors, je l’avoue, mon oeil n’a pas été attiré à cause du style de la robe, ni à cause de son prix, pourtant fort réduit par rapport au prix d’origine. Non.

Mon oeil a été littéralement happé par le nom de cette création.

« Taxidermie ».

derhy1 copie

La dernière fois que je me suis intéressée à la question, la taxidermie, c’était l’art d’empailler des animaux morts pour qu’ils aient l’air vivants.

taxidermie

Il y a quelques année, j’ai même vu un film argentin dont le héros était taxidermiste, c’était un film vaguement art et essai, sans beaucoup de paroles ni d’action, le type était à moitié dépressif et muet à force d’empailler des cadavres d’animaux, en plus il faut utiliser de l’arsenic pour la conservation des cadavres, bref, je ne sais plus comment ça finissait, c’était un peu intello, je ne le recommande pas vraiment.

Enfin pour en revenir à notre sujet, appeler une robe « Taxidermie »…ça m’a paru, comment dire? Audacieux?

Comme j’avais un peu de temps (la pluie, le dossier à finir, le weekend, etc.) j’ai donc tapé votre nom, « René Derhy », dans la barre de recherche de mon site marchand, afin de voir si votre audace linguistique s’étendait à d’autres modèles de la marque.

Et là, je n’ai pas été déçue.

Prenons par exemple la robe « Fifrelin ». Un fifrelin, pour moi et mon ami Larousse, c’est un mot « familier et vieux. Chose sans valeur, petite monnaie. Ca ne vaut pas un fifrelin ». Bon, et bien un fifrelin, c’est aussi une robe René Derhy (qui coûte un peu plus qu’un fifrelin, d’ailleurs, même si en ce moment, elle est en fifrelins soldés).

Passons à la la robe « Tendron ». Un tendron, c’est un terme qui, dans certains contextes, désigne une très jeune fille. Je ne connais pas très bien votre marque, cher René, mais je ne suis pas sure qu’il y ait beaucoup de tendrons dans vos boutiques. Par contre, pour les femmes comme moi qui ont dépassé le stade de tendron, ce terme évoque plutôt un bout de viande de veau (la paroi abdominale, toujours selon Larousse). Alors c’est vrai qu’il paraît que Lady Gaga s’habille avec des bouts de viande, mais jusqu’ici, ça n’a pas vraiment percé.

Bon. Je ne vais pas vous faire un catalogue de vos créations, que vous connaissez sans doute mieux que moi, cher René, mais je tiens quand même à mentionner le top « Ankylose », que j’envisage d’offrir pour Noël à ma kinésithérapeute. Sans oublier « Légumineuse » et  « bourgeoise », pour ceux/celles qui détestent leur belle-mère 😉 ;-).

 

derhy2 copie

Par la présente missive, je tiens donc à saluer l’audace sémantique dont semble faire preuve quelqu’un chez vous (un directeur artistique cocaïnomane? un graphiste en fin de CDD précaire? un logiciel de traduction défaillant? une cousine germaine récemment sortie d’une cure de repos que vous avez par inadvertance recasée à la mise en page du catalogue?).

Et j’en profite donc pour faire mes premiers pas dans la mode en vous proposant un modèle 2015 à utiliser sans modération.

derhy_larousse copie

Cher René, je vous remercie de m’avoir donné le sourire pendant ce long weekend pluvieux, et je vous prie de croire, cher René, à l’assurance de mes sentiments distingués, empaillés, ankylosés et légumineux 😉 ;-).

PS: et plus sérieusement… si vous avez une hypothèse d’explication pour ces noms délirants, je veux bien l’entendre, parce que j’ai beau me creuser la tête, je ne vois pas!!!!

Publicités

13 réflexions au sujet de « Dictionnaire de la mode »

  1. ojemymajup

    bravo encore bravo ! non seulement tu dessines super bien, mais en plus tu écris bien ! tu me fais toujours autant rire !! quelles idées tu as !! c’est un don ! sinon, le soleil est il revenu ? bizz

    Répondre
  2. Bricolette

    Je tendrais à penser que René se concentre à fond sur ses créations, mais n’ayant pas une minute à consacrer à la recherche de noms à leur attribuer, il charge l’un de ses assistants hongrois, turc ou japonais de le faire à sa place. Si ce dernier parle aussi bien français que moi je parle anglais, il aura décidé d’ouvrir n’importe quel ouvrage écrit dans la langue de Molière afin d’y puiser des mots qui sonnent bien quand il les prononce à voix haute. Et voilà l’travail ! Enfin…c’est une explication…

    Répondre
  3. Biduline

    Du coup j’ai eu envie de faire un tour sur le site de René… et je suis pas déçue!! Entre la robe ‘ratatouille’, le short ‘kidnapping’, la blouse ‘cachalot’ ou le débardeur ‘grasse’ on sait pas où donner de la tête!
    Ils s’amusent bien chez René!

    Répondre
    1. Les aventures de KKP Auteur de l’article

      J’avais vu la robe « grillade », très adaptée aux barbecues, mais je n’avais pas vu ceux que tu cites. C’est excellent! Mais j’ai beau me creuser la tête, je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi ils donnent ces noms à leurs vêtements!!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s