On marche sur la tête (une histoire d’éclipse et de particules fines)

A l’heure où vous lirez ces lignes, le soleil sera en train de se cacher derrière la lune, et les écoliers de France seront en train de profiter de ce merveilleux spectacle pédagogique, les yeux protégés derrière des lunettes spéciales ou à l’aide de dispositifs d’observation par projection.

Ah pardon.

Petite mise à jour.

Comme indiqué hier sur le blog, les enfants de France seront enfermés à double tour au sous-sol des écoles, pour les protéger du grand méchant soleil (et ceux des régions où il pleut seront quand même enfermés, parce ce qu’on est jamais trop prudent).

J’en ai déjà parlé hier, vous savez que je ne suis pas d’accord, et au vu des commentaires et du nombres de vues (plus de 1500 visites sur le blog, des centaines de « like »  et des commentaires sur Facebook) je  ne suis pas la seule.

Mais quand même, j’en remets une couche juste pour vous raconter que ma fille aînée avait une sortie théâtre ce matin, et qu’hier, une affichette a été postée sur la porte de l’école, indiquant que « par décision de l’Académie, la sortie théâtre du vendredi 20 mars est reportée pour cause d’éclipse ».

Il faudrait peut-être prévenir l’Académie qu’en général, dans un théâtre, il fait NOIR et il n’y a PAS DE FENETRES.

Mais tout n’est pas en vain, car pendant ses heures de confinement, rideaux tirés et bandeau sur les yeux ou presque, notre héros a trouvé l’explication.

confirnement copie

C’était donc ça! Une simple erreur de vocabulaire, qui a conduit à une application excessive du principe de précaution.

Mais le principe de précaution, c’est quoi exactement? A l’inverse de l’Education Nationale qui enferme les élèves dans les caves ;-), nous allons essayer de faire preuve de pédagogie en donnant un exemple.

précaution copie

Voilà. Le principe de précaution, c’est ce qui fait que, dans notre pays, les écoliers ne peuvent pas voir une éclipse, mais que les camions, les voitures et autres pollueurs peuvent continuer à nous empoisonner allègrement sans jamais être remis en question.

Bonne éclipse (si vous n’êtes pas enfermé dans la cave 😉 et bon weekend quand même!

(je rappelle que des liens pour visionner l’éclipse sur le site du CNRS sont disponibles dans le billet d’hier)

Publicités

3 réflexions au sujet de « On marche sur la tête (une histoire d’éclipse et de particules fines) »

  1. kkhuete

    Une amie instit a reçu l’ordre de sa direction de calfeutrer les fenêtres de sa classe avec une double épaisseur de journaux…c’est délirant!

    Répondre
  2. Biduline

    Bon, moi à Rome j’étais meme pas au courant ce matin en arrivant à l’école maternelle de mon fils! Aucune interdiction ni meme mesure de precaution. C’est l’autre extreme.
    Un des instits arborait fièrement un « casque » de soudeur et je ne serais pas surprise que tous les enfants soient sortis en meme temps pour essayer d’observer l’éclipse.
    J’ai plus qu’à croiser les doigts pour les rétines de mon fiston!! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s