Paris

Hier soir, à quelques kilomètres d’ici, des centaines de personnes sont mortes parce qu’elles étaient sorties boire un verre avec des amis, écouter de la musique ou se promener pour profiter de la douceur du temps.

Je suis à Paris, on est le 14 novembre 2015. Paris est sous le choc. La Préfecture de Police appelle à limiter ses déplacements. L’état d’urgence est décrété.

Mais demain, après-demain, bientôt… on ressortira se promener. On ira écouter de la musique au Bataclan et ailleurs. On se retrouvera à la sortie du métro. On s’embrassera sur les ponts en regardant la Seine couler. On boira des caipis au comptoir même si 10 EUR la caipi c’est quand même du foutage de gueule. On dira aux enfants que c’est un tour de manège et pas deux et si tu râles il n’y aura plus de manège. On se moquera de la jupe trop courte de la nana, là, celle au bout du quai, mais regarde, ah ouais quand même. On se demandera comment il peut y avoir autant de monde sur la ligne 6 alors qu’il est 22h45, ils dorment jamais les gens ou quoi? On retournera à la piscine mais cette fois-ci on n’oubliera pas le shampoing. On ira voir les vitrines de Noël aux Galeries Lafayette.

paris copie2

Des pensées pour les victimes. Des pensées pour leurs familles, leurs amis. Des pensées pour nous tous. Ensemble, debout, et libres.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Paris »

  1. Ping : Paris, toujours | Les aventures de KKP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s