Archives pour la catégorie Non classé

Libérons l’imagination…

Récemment, j’ai lu un article qui expliquait que Bill Gates et Steve Jobs interdisaient à leurs enfants d’utiliser tablettes, smartphones et autres écrans à la maison.

L’article, intitulé « Why Gates and Jobs shielded their kids from tech » (« Pourquoi Gates et Job ont protégé leurs enfants de la technologie ») émane du très sérieux World Economic Forum. Le World Economic Forum, ce sont les gens qui organisent le sommet de Davos, cette réunion annuelle des pays les plus riches de la planète, donc ce ne sont pas exactement des hippies anti-technologie vivant dans des yourtes ;-).

L’article explique que les parents de la Silicon Valley sont extrêmement conscients du risque addictif des écrans et de leur effets sur les enfants. Il cite un livre récent intitulé « How technology use is making our kids dumber » (c’est à dire, en traduction libre, « comment l’utilisation de la technologie rend nos enfants crétins« ). Ce livre raconte, interview de 2011 à l’appui, que Steve Jobs ne laissait pas ses enfants jouer avec l’iPad qu’il venait de créer…

Toujours d’après ce même livre, les taux d’utilisation de smartphones, tablettes, écrans etc. est plus bas dans les familles de la Silicon Valley que dans la population générale. Des écoles privées hyper cotées du même secteur sont résolument « low-tech »: utilisation de cahiers, de tableaux noirs, plutôt que d’ordinateurs portables et de tableaux numériques… (et vu les frais de scolarité dans ce type d’école, ce n’est pas une question de moyens).

Dans le même temps, je suis tombée sur un article du New York Times selon lequel les étudiants qui assistent à un cours magistral comprennent et retiennent beaucoup mieux l’information en prenant des notes sur un cahier plutôt qu’en tapant sur un ordinateur.

Tout ça, c’est très dommage pour ma fille de 10 ans, qui avait demandé une tablette pour Noël, et qui risque d’être très déçue… (je ne suis pas un bourreau, hein, elle a le droit de se servir de mon ordinateur portable).

De tout façon, quand elle sera PDG de Apple, dans 6 ou 7 ans, elle me remerciera 😉

Et en attendant, pour Noël… libérons l’imagination? Au lieu des tablettes, smartphones et autres concentrés de technologie polluante qui nous rendent tous crétins… offrons des crayons de couleur, du papier d’origami et des bouquins. Ca tombe bien, ça coûte moins cher, et c’est meilleur pour la planète :-). Maintenant, il n’y a plus qu’à convaincre ma fille…

book_facebook copie3.jpg

 

Publicités

Les contes de fées expliqués par la science

Pourquoi le climat est-il devenu fou dans la Reine des Neiges? Pourquoi Raiponce a-t-elle des cheveux magiques? Comment Jack a t-il grimpé jusqu’au château dans les nuages? Je ne sais pas si la science peut expliquer tout ça, mais au moins, aujourd’hui, on sait pourquoi Blanche Neige est tombée raide morte (ou presque) après avoir mangé une pomme. Merci à la Commission Européenne et à ses partenaires pour ce travail pédagogique.

blanche_neige copie.jpg

 

Honte à la justice

D’habitude, sur ce blog, j’esssaye de poster uniquement des informations amusantes, des illustrations, bref, c’est un espace de détente. Mais voilà, pour une fois, je vais déroger à cette règle, parce que ce matin, j’ai lu sur Médiapart, qu’aujourd’hui, mardi 26 septembre 2017, en France, un homme de 28 ans qui a violé une petite fille de 11 ans va être poursuivi pour « agression sexuelle » et non pas pour viol. Pourquoi? Et bien, selon les magistrats du Parquet de Pontoise, parce que la victime (la petite fille de 11 ans, donc) n’a pas crié, et que donc, elle est présumée consentante.

Voilà.

Une enfant de 11 ans, qui rentrait de l’école, se fait violer par un homme de 28 ans. Tétanisée par l’effroi, elle ne crie pas, ne proteste pas, et donc, elle est consentante.

Alors je ne suis pas juriste, je n’y connais rien en droit pénal, mais j’aimerais quand même poser une question aux brillants magistrats qui estiment qu’une enfant de 11 ans peut consentir à un rapport sexuel, plutôt que de jouer à la Barbie. Si, après l’avoir violée, son agresseur l’avait assassinée, toujours sans qu’elle ne crie, aurait-elle été présumée consentante, là-aussi? Le débat juridique me paraît intéressant.

Evidemment, le Parquet de Pontoise (qui n’a pas souhaité répondre aux journalistes) justifie sa position par les considérations nauséabondes habituelles, la victime avait 11 ans mais en paraissait 5 de plus, etc. Je suis sure qu’en plus elle portait une tenue suggestive, probablement un legging avec des coeurs pailletés dessus, et il n’y a pas idée de provoquer les hommes comme ça.

L’homme est renvoyé pour « atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans » car le parquet a estimé « que dans le cas d’espèce, il n’y avait eu ni violence, ni contrainte, ni menace, ni surprise » (Le Figaro)

Merci à Médiapart qui a alerté (la totalité de l’article est réservée aux abonnés, mais les principales infos sont en accès libre).  Merci aux médias qui ont relayé les informations de Médiapart (Articles en accès libre : Le Point/  Europe 1,  Le Figaro)

Faites tourner l’information, parce qu’il faut alerter, protester, se mobiliser. Comment est-il possible qu’en France, en 2017, une enfant de 11 ans puisse être considérée comme consentante à un viol?

Des pensées pour cette petite victime et sa famille. Quelle que soit la décision rendue aujourd’hui à l’audience, la qualification retenue par les juges est une honte pour la justice de ce pays. Une honte pour le droit des enfants, pour le droit des femmes, et pour les êtres humains en général.

honte