Des jouets de Noël recyclés

J’ai découvert récemment sur Internet une association, Réjoué, qui donne une deuxième vie aux jouets en les recyclant.

 

Le principe est simple: l’association collecte des jouets qui ne servent plus, et les revend, afin d’éviter la surproduction et le gaspillage. Et en plus, ce sont des personnes en parcours de réinsertion professionnelle qui s’occupent de la collecte, la remise en état, etc. Ecologie ET solidarité, que demandez de plus?

La preuve, même le Père Noël est pour.

recyclage copie.jpg

Alors pour l’instant, Rejoué, c’est en région parisienne. Il faut bien commencer quelque part. Mais on peut imaginer que si ça marche, il y aura d’autres Rejoué partout, en région. Il y en a probablement déjà. Personnellement j’achète déjà pas mal de jouets et d’objets dans des vide-greniers, c’est un peu le même principe. Je trouve ça super que, grâce à des initiatives de ce type, le recyclage devienne de plus en plus répandu et institutionnalisé, à l’image de ce premier supermarché de produits recyclés qui vient d’ouvrir à Stockholm (voir article dans les Echos) ou du SmicVal en Gironde (voir article de France Bleu).

Alors, très en avance, je vous souhaite un Joyeux Noël recyclé :-).

Toutes les infos sur Rejoué (adresses des points de vente, modalités de dépôt des jouets…) sont sur leur site internet et sur leur page Facebook.

 

 

Publicités

Vendredi Orange: donnons pour les Banques Alimentaires

La semaine dernière, c’était la COP23 à Bonn, où les gouvernements, les scientifiques et les ONG du monde entier se sont réunis pour nous dire, une fois encore, qu’on était en train de détruire notre seul foyer, la Terre, à coup de bouteilles en plastique jetables, de téléphones portables obsolètes tous les 3 mois, et de voitures 4×4 en ville.

le monde.jpg

Ça, c’était la semaine dernière.

Parce qu’aujourd’hui, c’est BLACK FRIDAY, la journée venue de nulle part (enfin, si, des Etats-Unis, comme le McDo et Donald Trump). BLACK FRIDAY, c’est LA journée géniale où l’on achète tout ce dont on n’a pas besoin à prix cassés.

Alors aujourd’hui, faites un geste 3-en-1: pour la planète, pour votre compte en banque et pour la langue française. N’achetez rien. (On va dire que le pain, ça ne compte pas ;-))

black_bd copie

Et si vraiment, vraiment, la carte bleue vous démange, ça tombe bien, parce que le Weekend Orange commence, grâce aux bénévoles des Banques Alimentaires qui seront à pied d’oeuvre pour récolter vos dons en nature (boîtes de conserve, lait, farine, chocolat, sucre, huile, riz, pâtes…) dans les supermarchés partout en France.

collecte_banque

black friday8 banque copie3.jpg

Alors, non au Black Friday, mais oui à l’Orange Friday 🙂

Des infos sur le site des #banques alimentaires  et sur leur page Facebook.

11 ans, violées et consentantes

Encore une fois, hélas, je prends la parole sur ce blog pour parler d’actualité, ce que je m’étais promis de ne jamais faire. Sauf que voilà, encore une fois, la justice française vient de juger qu’une enfant de 11 ans, violée par un homme de 22 ans au moment des faits, était « consentante ».

Après Sarah, à Pontoise, il y a deux mois, cette fois-ci, c’est Justine qui n’a pas crié. Encore une qui, à l’âge où la plupart de ses congénères préfèrent jouer à la Nintendo DS, a, pour sa part, préféré suivre un inconnu de 22 ans pour se faire agresser, violer, et mettre enceinte. A 11 ans.

J’écris « violer » mais ça, c’est parce que je suis un peu limitée. Parce que selon le droit pénal français et la Cour d’Assisses de Seine-et-Marne, il n’y a pas eu viol car manquaient les éléments constitutifs du viol, à savoir « la contrainte, la menace, la violence et la surprise ». La malheureuse Justine, 11 ans, probablement tétanisée par l’effroi, ne comprenant rien à ce qui lui arrivait, n’a pas crié, et était donc consentante pour se faire violer, et tomber enceinte, tant qu’à faire.

Donc voilà. On en est là. En France, en 2017, un(e) enfant de 11 ans ne peut pas conduire une mobylette. Aura des difficultés à aller seule à la piscine municipale sans l’autorisation de ses parents. Aura (probablement) du mal à acheter des cigarettes. Mais par contre il/elle peut « consentir » à des relations sexuelles avec un adulte. Peut « consentir » à tomber enceinte et à avoir un enfant. Peut « consentir » à se faire arracher son enfance, ses rêves et son innocence par un prédateur qui passait par là.

Comment est-ce possible? Comment, en 2017, en France, le droit pénal peut-il considérer qu’un enfant de 11 ans peut CONSENTIR à une relation sexuelle avec un adulte, sous prétexte que cet enfant n’a pas crié ou ne s’est pas débattu? Oui, il existe des enfants timides. Oui, il existe des enfants très obéissants. Et oui, parfois, lorsque les gens (et encore plus les enfants de 11 ans) sont terrifiés, ils perdent leurs moyens et ne pensent même plus à se défendre, ça s’appelle l’état de sidération et il n’y a pas besoin d’avoir fait une thèse de psychiatrie hospitalière pour le savoir, tous les journaux en parlent au moindre fait divers.

Il va en falloir combien d’enfants de 11 ans « consentantes » pour que la loi change?

Mettons-nous une seconde à la place de ces fillettes à qui la justice dit « tu étais d’accord car tu n’as pas crié ». Comment se reconstruire après ça? Au traumatisme du viol, vient s’ajouter le traumatisme du jugement et de la non-reconnaissance en tant que victime. En France, en 2017.

Agissons pour refuser cette justice inique.

Protestons. Signons les pétitions. Partageons notre indignation sur Twitter, Facebook etc. Utilisez les #hashtag (#consentement, #justice, #viol…), inventez les vôtres. Pensez à tagger systématiquement @Marlène Schiappa #marleneschiappa, Secrétaire d’Etat aux Droits des Femmes,  issue des réseaux sociaux et du cyber-activisme et la Ministre de la justice @Nicole Belloubet #nicolebelloubet.

Agissons pour que la loi change, pour que les mentalités changent.

La pétition:

https://www.change.org/p/changeons-la-loi-un-enfant-n-est-jamais-consentant-%C3%A0-une-relation-sexuelle/u/21992713

 Des visuels à partager:

consentement2 copie2.jpg

 

consentement3.jpg

 

Dans la presse:

Une Cour d’Assises acquitte un homme accusé d’avoir violé une fille de 11 ans (Le Monde)

Indignation après l’acquittement d’un homme jugé pour viol (Le Monde)

L’acquittement d’un homme jugé pour le viol d’une mineure de 11 ans fait polémique (France Info)