Archives du mot-clé école

Les cartables sont trop lourds!

C’est un peu mon marronnier à moi, le post de blog que je vais écrire tous les ans, à la rentrée, jusqu’à ce que mes enfants aient 18 ans (ou soient devenues championnes du monde d’haltérophilie).

Les cartables sont trop lourds.

rentrée_cartable copie2Il parait qu’il y a une circulaire ministérielle de 2008 qui dit que le cartable ne doit pas peser plus de 10% du poids de l’enfant, c’est-à-dire, pour les quiches en maths comme moi, 4 kg maxi pour un enfant de 40 kg.

Dans les faits, on voit des enfants de 30 kg partir en cours avec des cartables de plus de 10 kg. J’ai même entendu des histoires de gamins de 6ème qui n’arrivaient pas à mettre leur cartable sur leur dos sans une aide extérieure.

Le résultat, ce sont des douleurs musculaires, articulaires, des scolioses, des problèmes de dos chroniques.

Et c’était déjà comme ça quand j’étais au collège, il y a … pas très longtemps, certes ;-), mais quand même.

Bref, à l’heure où l’on réforme tout, l’apprentissage de la lecture, l’ortograf, les langues vivantes, les langues mortes, les rythmes scolaires… peut-être qu’un jour un(e) ministre va finir par se pencher sur le poids des cartables de nos enfants.

Mais vu l’indifférence qui règne sur la question, je vais finir par croire que tous les enfants de ministres vont à l’école en voiture…

Et comme ça ne sert à rien de râler sans proposer de solutions, voici quelques idées, mais je suis sure qu’il y en a d’autres.

  • que les profs demandent des petits cahiers plutôt que le cahier A4 de 192 pages qui ne sera jamais fini. Ou des petits classeurs avec des pages qui pourront être laissées à la maison au fur et à mesure.
  • que les élèves d’une classe fonctionnent en binôme, chacun apportant la moitié des livres.
  • que les élèves puissent laisser certains des livres en classe…

Allez, j’arrête de râler et je vous souhaite à tous une bonne rentrée, en espérant que ni vos sacs, ni votre charge de travail ne soient trop lourds 😀

 

Publicités

Question de point de vue

Mes parents, ils sont un peu bizarres. Par exemple, ils trouvent que les vacances d’été sont trop longues. Comme si des vacances pouvaient être trop longues!!!! N’importe quoi.

Ils trouvent que je me dispute trop souvent avec ma sœur alors qu’en vrai, moi, je ne fais rien et c’est elle qui m’embête.

Ils trouvent que 20 EUR pour une heure de cours particulier d’anglais, c’est « raisonnable ». Franchement, à quoi ça sert de savoir parler anglais alors qu’il y a Google Translate?

Moi je vais vous dire, quand je serai grand, j’interdirai aux petites soeurs d’embêter les grands frères, j’utiliserai l’argent des cours d’anglais pour acheter des Playmobils, et j’encouragerai les maîtresses à faire beaucoup, beaucoup de formations 😉

vertical_instit_formation2.jpg

Prix Nobel

Quand j’avais 14 ans (il y a une dizaine d’années, donc ;-)), j’ai découvert Boris Vian.

Citation, pour ceux/celles qui auraient oublié ou raté le coche.

« Le vrai temps n’est pas mécanique, divisé en heures, toutes égales… le vrai temps est subjectif… on le porte en soi… » (Boris Vian, l’Herbe Rouge).

Je m’en souviens drôlement bien, non seulement parce que j’ai une vaste culture mais surtout parce que je l’avais écrit au Typp Ex sur ma trousse 🙂

Et bien figurez-vous que le petit Karl est très précoce et que Boris Vian, il connaît déjà. C’est peut-être pour ça qu’un jour, il aura le Nobel ;-).

maths_skate_vertical copie

Bravo Karl. Je te soutiens. D’ailleurs, j’étendrai ta brillante proposition aux cours de français, de physique, de philo (si ça existe encore), d’anglais et d’histoire. Aux réunions interminables. Aux conférences téléphoniques (surtout celles de l’association des parents d’élèves) et aux cocktails du boulot (quoique… non. Réflexion faite, pas aux cocktails).

Et en attendant… il faut faire gaffe, parce qu’en skateboard, des fois, on se fait mal, ce qui me donne l’occasion rêvée de ré-invoquer Boris Vian, avec cette chanson qu’il a écrite dans les années 50 … (euh, un conseil: n’écoutez peut-être pas ça avec vos enfants…, c’est de la littérature pour un peu plus grand :-D.