Archives du mot-clé illustration

Overdose de bonheur

Souvenez-vous…vous aviez 8 ans, il commençait à faire beau et chaud. Il fallait ouvrir les grandes fenêtres de la classe et par moment, la voix de l’institutrice (que vous écoutiez pourtant avec une attention sans faille) était presque couverte par le bruit du vent dans les feuilles des arbres de la cour de récré.

Et oui, ça s’appelle le mois de juin.

Sans titre-6

 

Quand j’y repense… deux mois de vacances!!! Deux mois sans rien faire… pfff, on ne connaissait pas notre bonheur!

Et sur un tout autre sujet: je tiens à vous faire remarquer que j’inaugure le changement d’angle dans mes strips, à l’image de mon maître, Bill Watterson, le papa de Calvin et Hobbes, qui, en trois ou quatre vignettes, change parfois 3 ou 4 fois d’angle de prise de vue. Grande lectrice et fan de Calvin et Hobbes, je n’avais pourtant jamais remarqué ces changements d’angles avant de me lancer dans mes propres illustrations.  Pour bien comprendre de quoi je parle, voici un strip de Watterson.

Sans titre-3

Vous avez vu, c’est incroyable, non? 1 lieu, un personnage statique, 4 vignettes et 4 changements complets d’angle de vue. Devant, derrière et par en dessous, au dessus, de face…

Alors que moi, j’ai plutôt tendance à faire ça. De face/ gros plan/ re-de face.
moi

Aïe. Je sais, ça fait carrément mal de voir mes dessins à côté de ceux de Bill Watterson. Aïe. Aïe. Aïe.

OK, je vous le dis tout de suite: je n’arriverai jamais à la cheville de Watterson, mais grâce à mes changements d’angle inspirés du maître, j’espère quand même progresser un peu. Et en plus c’est un très bon exercice: il faut s’imaginer dans l’espace, tourner dans sa tête autour des personnages… Evidemment, le hic, c’est que ça prend beaucoup, beaucoup plus de temps, d’effort, et de talent (rien que ça).

Ce qu’il me faudrait, c’est deux mois de vacances pour m’y consacrer! Mais hélas, je n’ai plus 8 ans!!! Enfin… à défaut de vacances, profitons du soleil de juin.

 

P.S: il ne fait pas très beau aujourd’hui…mais ça va revenir, c’est la météo qui le dit, et la météo ne se trompe jamais 😀

 

Publicités

Attention les yeux

La semaine dernière a été riche en événements: d’abord, il y a eu l’incroyable polémique Tous à poil!, que vous avez peut être suivi dans les médias ou, encore mieux, sur le blog. Ensuite, il y a eu la Saint Valentin, et je suis sure que vous avez fêté ça jusqu’au bout de la nuit ;-).

Cette semaine, on aura du mal à faire aussi riche et intense. Mais quand même, je fais de mon mieux, avec une grande nouvelle à vous annoncer.

Comme vous le savez peut être déjà, je travaille sur un projet depuis quelque temps avec la Banque Alimentaire, une association qui fournit de l’aide alimentaire aux personnes en difficulté via leur réseau des Banques Alimentaires. Je trouve leur travail exemplaire et je suis donc très contente de pouvoir les « aider » depuis quelque temps grâce à mes illustrations. Dessiner pour une bonne cause, c’est quand même un peu le top!

Vous imaginez donc ma surprise lorsqu’on m’a annoncé que, depuis peu, j’ai l’honneur de figurer sur leur site Internet, en tant que (tenez-vous bien): mécène!!!! Et oui!!! Ca jette, non?

Voilà la page « mécène » en question.mecene

Arrêtez de râler parce qu’on ne voit rien. Je suis d’accord, on ne voit rien. C’était juste pour vous montrer la page dans son ensemble. Et quand on clique sur le lien « en savoir plus » ça donne ça:

mecene2Et là vous reconnaissez la bouille caractéristique de votre rouquin préféré, non? Et à côté, il y a écrit que je suis « Illustratrice solidaire ».

C’est cool non? Je suis drôlement fière!!!! Merci à la Banque Alimentaire pour ce joli geste, qui m’a donné le sourire juste avant de partir en vacances. Parce que je ne vous l’ai pas dit, mais KKP se met au vert pendant une petite semaine, le petit veinard! Alors bonne semaine à vous et à très bientôt! Soyez sages.

Pour en savoir plus sur la Banque Alimentaire, RV sur leur site Internet. Et pour me faire mousser un peu 😀 , la page de KKP sur le site de la Banque Alimentaire.

 

Tous à poil (et moi aussi)

Cher Jean-François Copé,

Sur ce blog, dédié aux aventures d’un écolier, j’évite en général de parler politique. Mais, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je me permets de vous écrire, non pas en tant qu’homme politique, mais en tant qu’éminent critique de littérature jeunesse.

En effet, il y a quelques jours, vous vous êtes illustré sur un plateau d’émission radio en brandissant un bouquin pour enfants intitulé « Tous à poil », responsable, selon vous, de la dépravation morale, de l’insécurité, du manque de respect, de la masturbation à l’école, du chômage de masse et des déchets radioactifs (je résume et j’extrapole un peu…).

Bon. Je ne vous écris pas pour commenter le travail de mes confrères/consoeurs auteurs de « Tous à poil ». Pas du tout. Si je vous écris, c’est parce que moi aussi, j’ai écrit des bouquins pour enfants, et, qu’au vu des critiques que vous avez formulées à l’égard de « Tous à poil », je pense que vous allez adorer mes livres.

D’abord, dans mes livres, TOUS les personnages sont habillés, ou en train de. Vous n’y verrez pas de chair intempestive qui dépasse, pas de ziguouigoui qui pendouille (d’autant plus que ce sont des filles).

petite_soeur_s_habille_chaussette copie

Bon. Il y a bien une scène un peu olé olé où l’héroïne est dans son bain mais 1/ on ne voit rien 2/ elle a 2 ans 3/ il faut bien se laver de temps en temps.

bain copie

Si j’ai bien compris, vous avez également regretté le nombre de mots insuffisants de  « Tous à poils ».

Dans mes livres, il n’y a pas beaucoup de mots non plus, je l’admets. Mais il y a des mots compliqués et savants qui aideront les enfants à devenir plus tard patrons de l’UMP ou comiques de cirque, par exemple.

etmoici_v7_planches6

Il y a même des mots novateurs, qui boosteront l’esprit d’innovation et d’entreprise des enfants, leur permettant de devenir grands patrons du CAC 40, sauvant ainsi l’Europe du déclin économique.

page6_nageuse_soeur

Cher Jean-François, j’espère vous avoir convaincu de l’excellence de mes livres, qui, bizarrement, n’ont pas encore trouvé d’éditeur.

Si, lors de votre prochain passage à la télé, vous pouviez agiter « La grande journée de petite soeur » et/ou « Et moi cî » au-dessus de votre tête, je vous en serais infiniment reconnaissante.

Pour l’argumentaire, vous pouvez, si vous le souhaitez, dire qu’ils sont géniaux. Mais en vrai, ça m’arrangerait que vous disiez qu’ils sont vraiment nuls. Parce que grâce à votre buzz récent,  aujourd’hui, « Tous à poils » est en tête des ventes de la littérature jeunesse.

Alors encore bravo pour cette campagne de pub originale, décalée et authentique.

Sincères salutations.