Archives du mot-clé lucie

Overdose de bonheur

Souvenez-vous…vous aviez 8 ans, il commençait à faire beau et chaud. Il fallait ouvrir les grandes fenêtres de la classe et par moment, la voix de l’institutrice (que vous écoutiez pourtant avec une attention sans faille) était presque couverte par le bruit du vent dans les feuilles des arbres de la cour de récré.

Et oui, ça s’appelle le mois de juin.

Sans titre-6

 

Quand j’y repense… deux mois de vacances!!! Deux mois sans rien faire… pfff, on ne connaissait pas notre bonheur!

Et sur un tout autre sujet: je tiens à vous faire remarquer que j’inaugure le changement d’angle dans mes strips, à l’image de mon maître, Bill Watterson, le papa de Calvin et Hobbes, qui, en trois ou quatre vignettes, change parfois 3 ou 4 fois d’angle de prise de vue. Grande lectrice et fan de Calvin et Hobbes, je n’avais pourtant jamais remarqué ces changements d’angles avant de me lancer dans mes propres illustrations.  Pour bien comprendre de quoi je parle, voici un strip de Watterson.

Sans titre-3

Vous avez vu, c’est incroyable, non? 1 lieu, un personnage statique, 4 vignettes et 4 changements complets d’angle de vue. Devant, derrière et par en dessous, au dessus, de face…

Alors que moi, j’ai plutôt tendance à faire ça. De face/ gros plan/ re-de face.
moi

Aïe. Je sais, ça fait carrément mal de voir mes dessins à côté de ceux de Bill Watterson. Aïe. Aïe. Aïe.

OK, je vous le dis tout de suite: je n’arriverai jamais à la cheville de Watterson, mais grâce à mes changements d’angle inspirés du maître, j’espère quand même progresser un peu. Et en plus c’est un très bon exercice: il faut s’imaginer dans l’espace, tourner dans sa tête autour des personnages… Evidemment, le hic, c’est que ça prend beaucoup, beaucoup plus de temps, d’effort, et de talent (rien que ça).

Ce qu’il me faudrait, c’est deux mois de vacances pour m’y consacrer! Mais hélas, je n’ai plus 8 ans!!! Enfin… à défaut de vacances, profitons du soleil de juin.

 

P.S: il ne fait pas très beau aujourd’hui…mais ça va revenir, c’est la météo qui le dit, et la météo ne se trompe jamais 😀

 

Dans les étoiles…

C’est lundi. C’est l’hiver. C’est la fin des vacances. Je suis assise à mon bureau, en train d’être extrêmement productive, et je me dis que dans une autre vie, c’est décidé, je serais astronaute…ou guitar hero.

Ou les deux…….

Voici ma découverte de la semaine dernière, pour nous faire rêver un peu le lundi matin: Chris Hadfield, astronaute canadien, jouant la fabuleuse chanson « Space Oddity » de David Bowie, en direct de la Station Spatiale Internationale.

Alors, si comme moi vous n’aviez jamais vu quelqu’un jouer de la guitare en apesanteur, ouvrez grand les yeux. Zéro effets spéciaux et mise en orbite garantie.

Ground control (Nine) to major Tom
Commencing countdown, engines on,
Check ignition and may God’s love be with you

This is ground control to major Tom (…)
Now it’s time to leave the capsule if you dare 

This is major Tom to ground control, I’m stepping through the door 
And I’m floating in a most peculiar way 
And the stars look very different today 
Here am I sitting in a tin can far above the world 
Planet Earth is blue and there’s nothing I can do (…)

Merci à Chris Hadfield pour ces cinq minutes de rêve sur l’une de mes chansons préférées, qui prend carrément une autre dimension dans l’espace… David Bowie lui-même s’est dit époustouflé par cette version (on le serait à moins).

Allez, pour redescendre sur terre, je vous remets un ancien dessin de notre petit héros, qui lui aussi, rêve d’être astronaute et guitar hero. Il ne lui manque plus que la moustache 😉

histoire astronaute copie

Et si vous voulez continuer à rêver (et à rire), vous pouvez aller visionner d’autres vidéos de Chris Hadfield, où il explique (en anglais), démonstration à l’appui, comment se brosser les dents ou dormir dans l’espace :-D.

Alors? Vous connaissiez Chris Hadfield, l’astronaute moustachu? Ca fait rêver, non?

Et très bon lundi à vous (si c’est possible… ;-))

Un escalier pour le paradis

La Saint Valentin, c’est demain! Alors certains esprits chagrins prétendent que ce n’est qu’un vil prétexte commercial pour vendre des bouquets de fleurs, des boîtes de chocolats et plonger dans la déprime les célibataires, mais notre héros n’en a cure. Pour lui, toutes les occasions sont bonnes pour déclarer sa flamme, et il le sait bien, quoi de plus efficace qu’un bon solo de guitare pour faire fondre les filles?

vertical2

Là, c’est sûr, la tâche s’annonce plus compliquée. Il est possible que même Mick Jagger ait du mal à faire tomber les filles en jouant Frère Jacques (quoique… )

Et si comme notre héros, vous cherchez la chanson idéale pour votre soirée en amoureux mais que vous êtes un peu limite à la guitare, ce n’est pas grave: cliquez sur l’image, montez le son, et prenez l’escalier pour le paradis.

Une fois n’est pas coutume, ce post est dédié aux fans de Led Zep de mon entourage, qui se reconnaîtront… Quant à moi, superficielle jusqu’au bout, j’avoue que je préférerais Led Zeppelin si Robert Plant voulait bien boutonner sa chemise :-D.

P.S: dans un tout autre ordre d’idées, merci à ceux/celles qui ont commenté/liké/partagé ma lettre à Jean-François Copé. J’avoue que je me suis bien marrée en l’écrivant, et visiblement, vu le nombre de visites, pas mal d’entre vous se sont bien marré en la lisant! Tant mieux, et…tous à poil ;-).