Archives du mot-clé Paris

Le sens des priorités (merci les Verts)

 

Hier soir à la radio on a entendu que Paris allait mettre en place une zone réservée aux naturistes. J’ai demandé à mon papa et ma maman qu’est ce que c’était des naturistes mais ils étaient trop occupés à râler pour me répondre. « Et vas-y que c’est vraiment du délire ces mesures à la noix, ce gouvernement nous aura vraiment tout fait et comme s’il n’y avait pas des problèmes plus important » et bla bla bla et bla bla bla.

De toute façon les adultes ils sont jamais contents quand ils écoutent les informations, des fois je me demande pourquoi ils allument la radio.

Du coup, comme quand je serai grand, je voudrais être journaliste (ou astronaute, ou pâtissier) j’ai décidé d’inaugurer une nouvelle rubrique sur le blog, intitulée « les interviews (imaginaires) du petit Karl ». C’est parti.

Moi: Bonjour Monsieur. Vous êtes élu écologiste à Paris.  J’ai entendu à la radio ce matin que vous vouliez mettre en place une zone naturiste dans Paris. Je ne sais pas trop ce que c’est mais j’aime bien la nature alors vous pouvez m’expliquer ce que ça veut dire?

L’élu: C’est tout simple: une zone naturiste, c’est un endroit où l’on peut se promener tout nu.

Moi: Hein??? Mais à quoi ça sert??? Je croyais que l’écologie c’était pour défendre la planète et les bébés pandas??? En quoi ça va aider les bébés pandas de se promener tout nu dans Paris????

L’élu: Cela répond à une attente inexprimée de nos concitoyens. Ils le voulaient, sans même le savoir…Cet espace va leur permettre de communier avec la nature, de retrouver le sens de l’essentiel et donc, intrinsèquement, d’être plus heureux.

Moi: Ma maman elle dit que pour rendre les parisiens plus heureux, il faudrait améliorer les transports en commun qui sont complètement saturés pour réduire la circulation automobile à Paris.

L’élu: Les transports en commun saturés???? Ah bon. Je ne sais pas, j’habite à côte du Canal Saint Martin et je ne me déplace qu’en trottinette. D’ailleurs, tu devrais dire à ta maman de faire de la trottinette plutôt que de prendre le métro avec les masses laborieuses.

Moi: Euh…vu qu’on habite à 15 km de Paris, la trottinette, ça va être un peu compliqué je crois.

L’élu: Détrompe-toi, le sport, c’est très bon pour la santé. Et en plus, grâce à nous, bientôt, ta maman pourra faire ses 15 km en trottinette toute nue, en communion totale avec la nature. Et toi mon petit bonhomme, tu veux faire quoi quand tu seras grand?

Moi: A peu près tout, sauf élu écologiste.

Fin de l’interview.

Je commence à mieux comprendre pourquoi mon papa et ma maman ils râlent à chaque fois qu’ils allument la radio…

naturisme-copie

 

 

Paris est toujours une fête

Pas vraiment de nouveau dessin aujourd’hui, mais une sélection de visuels pris ici et là qui rendent bien mieux que des mots l’atmosphère à Paris en ce moment, mélange inédit de tristesse, d’anxiété (bonjour les alertes colis suspects dans le métro toutes les trois stations…), d’humour déjanté et d’esprit festif.

Je commence avec mon préféré de la semaine, celui qui m’a fait littéralement éclater de rire dans le RER, pourtant coincé en gare à cause de la énième alerte colis suspect de la matinée… Vraiment, je l’adore. 🙂

calendrier2

Dans un autre style, mais très réussi aussi, il y a celui-ci, qui, en plus, est totalement involontaire… Bravo à l’Assurance Maladie (du Cantal, paraît-il) pour avoir inventé la minute de silence-sieste… il y a quelqu’un dans une agence qui va se faire sérieusement remonter les bretelles, vu que cette photo a été partagée de millions de fois sur Facebook, twitter etc… Pas de bol.

cantal_assurance

Et quand ils auront fini de faire la sieste, à l’assurance maladie, ils pourront se souvenir que c’est le moment du beaujolais nouveau…

canons2 copie

visuel: Rémy Bousquet.

Et ça tombe bien, parce que désormais, boire un coup en terrasse est devenu un acte militant pour les parisiens (mais si vous n’êtes pas à Paris, rien ne vous interdit d’être solidaires! Vite, au bistrot ;-).

Et bon, je vous en mets quand même un ou deux visuels de moi… parce que c’est mon blog, et entre deux verres en terrasse – pardon, deux actions militantes- je dessine un peu quand même 😉

ceci biere copie4

parisien_insulte copie

Bon weekend quand même… en terrasse, à Paris, et ailleurs.

eiffel_13 novembre_bbr copie

Ce matin dans le RER…

Ce matin dans le RER, la grisaille, les visages fermés, tout le monde plongé dans son smartphone, la routine, quoi. Et puis, d’un coup, je vois que la fille assise devant moi a un porte-clef Tour Eiffel sur son sac, la version métallisée bleue, le truc à 1 EUR les trois pour touristes. Le truc qu’on achète aux enfants quand les cousins du sud montent à Paris pour le weekend, et qu’ils perdent au bout de 3 jours. Je suis sure qu’elle l’a piquée à sa fille ou à sa nièce. Ça se voit qu’elle un peu abîmée, elle traînait devait traîner au fond d’une boîte quelque part, coincée entre deux Playmobils.

100-porte-cles-tour-eiffel-6-couleurs-melangees

 

Elle est trop cool, sa Tour Eiffel. Je veux la même, j’en veux plusieurs,  pour mettre sur mon sac à main, mon sac de piscine, pour porter en boucles d’oreille (je vous rassure, je vais me calmer, et je n’ai pas les oreilles percées). D’ailleurs, en rentrant, je vais retourner la maison pour retrouver les deux porte-clefs Tour Eiffel que j’avais acheté à mes enfants, il y a deux ans, sur le quai du métro Bir Hakeim, le jour où je les avais (à contrecœur) emmenées visiter la dame de fer (« Maman, maman, tu nous achètes un porte-clef tour eiffel s’il te plaaaait » « mais qu’est ce que vous allez faire avec des gadgets comme ça, ça ne sert à rien, vraiment ».)

Mea culpa. J’aurais dû en acheter 20.

La fille voit que je regarde son super porte-clef trop cool. Nos regards se croisent, on se sourit un peu tristement.

On est à Paris, le 16 novembre 2015. La vie reprend son cours mais on n’oublie pas.

eiffel_13 novembre copie