Archives du mot-clé voyage

Toucans de Guyane (avec un tutoriel de dessin)

La dernière fois que ma maman était en Guyane, elle a croisé gens drôlement sympas qui l’ont invitée à boire un verre chez eux, au bord de leur piscine.

Quand je vous dis que ma maman, en Guyane, elle ne bosse pas, ça se confirme…

Chez ces personnes, il y avait une fille un peu plus grande que moi qui dessinait des toucans pour son cours de dessin.

Les toucans, c’est un peu l’emblème de la Guyane. C’est un drôle d’oiseau tout noir qui mesure environ 60 cm. Il a un bec immense, même que quand ma maman m’a montré une photo, je me suis demandé comment il ne tombait pas à la renverse avec un bec pareil (en moyenne, 20 cm de bec pour 60 cm de toucan…).  Il paraît que son bec n’est pas lourd du tout parce qu’il est entièrement creux, et qu’il lui sert à réguler sa température, comme les oreilles des éléphants. Moi, je ne savais ni pour les becs de toucans, ni pour les oreilles d’éléphants, mais on en apprend tous les jours (merci Wikipédia).

En Guyane, les toucans vivent dans les cimes des arbres et une fois, il y en a un qui a traversé la route au-dessus de la voiture de ma maman. Elle a failli s’écraser dans la forêt tropicale tellement elle était enthousiasmée de voir un toucan en vrai. Faut espérer qu’un jaguar ne va pas avoir la mauvaise idée de traverser devant la voiture de ma maman un jour, parce que là, c’est sûr qu’elle part dans le décor.

A défaut d’avoir pu prendre une photo du toucan au-dessus de la route, ma maman a fait un tutoriel de toucan toco, qui est l’espèce de toucan le plus répandu. Vous commencez par dessiner un oeuf  (logique, pour un oiseau) et vous rajoutez des bouts.

toucan tuto.jpg

Et pour que le toucan ne se sente pas seul, hop, voici aussi un tutoriel de colibri. Ce n’est plus un blog, c’est une volière ;-).

colibir-copie

En tout cas, une chose est sure, la fille des amis de ma maman, elle n’a pas besoin de tutoriels pour dessiner des toucans trop trop beaux!!!!

Admirez donc.

toucans_c

C’est magnifique non? Et elle n’a que 11 ans!!!! Waouh. Merci à elle et à sa maman de m’avoir envoyé ce beau dessin pour partager sur mon blog.

Et vous, savez-vous dessiner un toucan? Pas encore??? Et bien, c’est le moment de vous y mettre! Vous pouvez partager vos oeuvres sur Facebook, et n’oubliez pas que tous les tutoriels de dessins sont rassemblés ici, sur la page « Tutoriels » du blog.

Et pour savoir ce que fait ma maman en Guyane, c’est par ici. Il y a même une photo de toucan, en vrai, et un rond-point avec des toucans géants. Quand je vous dis que c’est l’emblème de la Guyane!

toucan-copie2

Publicités

Island girl

Des fois, quand il fait très froid dehors et que j’ai plein de boulot qui s’accumule, et que je dois remplir un tas de paperasses pour les impôts, l’urssaf, les clients…… bref… dans ces moments-là, je ferme les yeux et je rêve d’être une sirène des mers du Sud…

Ou d’ouvrir un foodtruck dans une île paradisiaque du bout du monde.

Ou les deux 🙂

sirene copie.jpg

sirene_food_truck copie

Et vous? Vous rêvez de quoi quand il fait froid et gris? Vous venez me rejoindre dans mon île?

On nagera sous l’eau en regardant les poissons multicolores, et le soir, on mangera du poisson grillé sur la plage en écoutant Runnin’, runnin’, runnin’…

clip magique de Beyonce, realisé par l’apnéiste Guillaume Nery, l’homme poisson.

 

Impressions du Cap Vert

Ma maman, en juillet, elle nous a abandonnés pour aller « travailler » au Cap Vert. Je mets des guillemets à travailler, parce que bon, quand j’ai vu sa valise, il y avait de quoi se poser des questions… C’est un peu comme lorsqu’elle va en Guyane

valise_capvert copie

Mais plutôt que de médire, laissez-moi vous dire ce que j’ai appris sur le Cap Vert, depuis que ma maman elle y est allée.

Le Cap Vert, c’est un ensemble d’îles volcaniques, au large du Sénégal. C’est une ancienne colonie portugaise, indépendante depuis 1975. Ma maman, elle a atterrit sur l’île principale, Sao Tiago, où se trouve la capitale, Praia- ça veut dire plage en portugais. Au Cap Vert, les habitants parlent portugais (la langue officielle) et créole (la langue nationale).

20150723_101852

Ma maman a passé deux jours a Praia, pour son travail, dans des conditions très difficiles: la piscine de l’hôtel était en plein soleil, le buffet des desserts était trop copieux, et il y avait du vent dans les salles de conférence 😉

20150723_162650

La piscine trop chaude en plein soleil…

20150723_121856

Le buffet de dessert trop copieux…

20150723_101427

La salle de conférence venteuse…

Après son calvaire à Praia ;-), ma maman, elle est partie pour le nord-est de l’île pour explorer un peu. Pour se déplacer dans l’île, tout le monde prend des « aluguers », c’est-à-dire des taxis collectifs.

luguer

Pour prendre un aluguer; il faut se mettre n’importe où au bord de la route et faire signe aux aluguers qui passent. Personne n’a l’air de savoir ou va l’aluguer, ils s’arrêtent 3 plombes au milieu de nulle part, ils font demi-tour pour reprendre des gens, en gros, il ne faut pas être pressé.

C’est comme ça que ma maman a été se promener dans des champs de papayers, cocotiers, bananes, etc. Et franchement, faire pousser des fruits et des légumes dans un pays aussi sec, c’est vraiment un exploit.

plantations

vache

Il paraît que ça fait des années qu’il n’a quasiment pas plu et tous les puits et rivières sont à sec. D’ailleurs, c’est vrai que pour un pays qui s’appelle le Cap Vert… c’est pas très vert. Ma maman y était en début de saison des pluies, sauf que cette année non plus, il ne pleut pas :-(.

En dehors des hôtels, les habitants n’ont de l’eau qu’un jour sur deux et par intermittence. C’est sûr que c’est pas comme chez nous où moi et ma petite soeur, on peut inonder la salle de bain à chaque fois qu’on se douche et qu’on sait pas la chance qu’on a.

enfants

Des enfants qui vont chercher de l’eau.

puits

un puits, quasiment à sec

villageroute

Un autre jour, ma maman, elle est allée à Santa Cruz pour une fête où il y avait une course de chevaux au bord de la mer.

course cheveaux

course

La course, elle avait lieu sur une piste en terre au bord de la mer et les gens criaient très fort pour encourager leur cheval. A un moment, un cavalier est tombé et son cheval s’est enfuit le long de la côte dans un nuage de poussière.

Du coup, tous les enfants sont partis en courant à sa recherche. Comme ils n’arrivaient pas à le retrouver, au bout d’un moment, des mecs en moto cross sont venus à la rescousse, ce qui n’a pas du tout aidé à retrouver le cheval, au contraire.

public

(là, si vous avez de bon yeux, vous verrez que le 3ème cheval n’a plus de cavalier)

Pour rentrer de sa course de chevaux, ma maman a repris un aluguer. A la tombée de la nuit. Le truc à ne pas faire…

soir

Là, ma maman s’est rendue compte que les aluguers, en journée, ils s’arrêtent tous les 200 mètres pour prendre ou déposer quelqu’un. Du coup, elle ne s’était pas vraiment aperçu qu’en fait, ce sont tous des psychopathes du volant. La nuit, quand il y a moins de monde, ils donnent libre cours à leurs pulsions. Ils mettent la musique à fond, avec une préférence pour les tubes des années 80 (Eye of the Tiger). Ils font rugir le moteur, ils montent à plus de 100 km heure sur des routes montagneuses non éclairées avec leur camionnette qui vibre de partout. ils se doublent en klaxonnant. Et le top du fun de la mort qui tue (c’est le cas de le dire) c’est que, quand la route (non éclairée) est un peu droite, ils éteignent les phares, ils accélèrent encore plus et tout le monde fait YOU YOU YOU en applaudissant pour encourager le chauffeur psychopathe suicidaire.

nuitLà, ma maman s’est dit qu’elle n’allait jamais revoir sa famille et ses enfants chéris et elle a vraiment regretté d’être allée travailler au Cap Vert plutôt que de partir sagement en vacances en Bretagne avec nous. Comme quoi il y a une justice.

Heureusement, après les 30 mn les plus longues de sa vie, ma maman est quand même arrivée saine et sauve à la pension. Elle a bu trois grogues d’affilée pour se remettre. Le grogue, c’est la boisson nationale du Cap Vert, c’est une sorte de jus de fruit inoffensif à base de canne à sucre, à 50° d’alcool 😉

Les autres jours, ma maman a essayé de prendre des  taxis individuels plutôt que les aluguers. C’est beaucoup plus cher et en fait, c’est quasiment aussi dangereux.

Elle a aussi croisé un mec très sympa, responsable du Petit Futé Cap Vert (ça tombe bien) et elle a squatté sa voiture :-), ça, c’était drôlement bien, parce qu’il conduisait drôlement mieux que les conducteurs d’aluguers- même si, pour éviter un aluguer fou, justement, il a dû se mettre dans un fossé et que le pneu a éclaté.

penu

Lorsqu’elle n’était pas en train de frôler la mort en voiture, en taxi ou en aluguer, ma maman a visité une très belle réserve naturelle, qui s’appelle Serra Malagueta, et qui vaut vraiment le détour (surtout si vous pouvez éviter d’y aller en aluguer, parce que la route, pour y aller… bref). Et pour se remettre de ses émotions, elle est aussi allée un peu se tremper dans la mer.

serra_malagueta copie

paysage

pano

Réserve naturelle Serra Malagueta.

pecheurs

bateaux

côte est (Santa Cruz, Calheta)

Voilà. Vous savez tout de l’épuisant travail de ma maman au Cap Vert :-D.

————————————————————————————————————————-

Conseils de voyage, complétés par la maman de KKP: Etant partie avec 3 jours de préavis (pour TRAVAILLER, contrairement à ce que laisse entendre mon garnement de fils), je n’ai pas eu le temps de préparer mon voyage et je suis restée dans l’île principale (Sao Tiago).

Pour se balader, ce n’est pas super recommandé de se balader seule. Je me suis fait accompagnée par des guides locaux pour la plupart des excursions. Adressez-vous à votre hôtel/ pension pour leur demander de vous recommander quelqu’un.

Comme pour tous mes voyages, j’utilise le site Couch Surfing pour nouer des contacts avec des habitants (je rappelle le principe du site: des gens vous accueillent gratos sur leur canapé). Au Cap Vert je n’ai pas logé chez quelqu’un mais j’ai pu demander des tuyaux, bonnes adresses à une fille très sympa.

Les incontournables de Sao Tiago: Praia, réputée dangereuse, mais qui vaut quand même le détour notamment pour ses plages que j’ai trouvées vraiment sympa, en fin d’après-midi (tout le monde y va après le travail, ambiance très relax). L’ancienne ville Cidade Velha, à 20 mn en taxi de Praia. La réserve naturelle Serra Malagueta avec différents sentiers de rando très bien balisés. Les langoustes grillées :-). 

Et pour le guide de voyage, évidemment, je vous conseille le Petit Futé Cap Vert :-D. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter en MP.