Archives du mot-clé espace

La tête dans les étoiles (avec Thomas Pesquet)

Dans à peine deux semaines, un astronaute français, Thomas Pesquet, va s’envoler pour la Station Spatiale Internationale.

Moi, Thomas Pesquet, il m’énerve un peu. Parce que ma maman, elle est toujours à dire « oh, Thomas Pesquet, qu’est-ce qu’il est brillant, il est ingénieur ET pilote de ligne ET astronaute ET il joue du saxo ET il est ceinture noire de judo ET il parle 6 langues », et gna gna gna et bla bla bla.

Après, une fois qu’elle nous a chanté les louanges de Thomas Pesquet pendant 10 minutes, elle finit toujours par la même phrase: « et en plus il n’a QUE 38 ans!!!! ».

N’importe quoi d’abord. 38 ans, c’est super vieux!!!! Moi, à 38 ans, je suis sûr que je serai comme Thomas Pesquet. Pompier ET boulanger ET super héros ET illustrateur de mangas ET champion du monde de skateboard.

Enfin ce qui est bien avec Thomas Pesquet (mis à part le fait qu’il est astronaute ET pilote de ligne et gna gna gna et bla bla bla), c’est qu’il va faire plein d’expériences et de vidéos pour les enfants, dans l’espace.  Et ça, ça veut dire que ma maman, elle va nous laisser regarder les vidéos sur l’ordinateur le soir, avant d’aller au lit. D’habitude, ma maman, qui n’est pas très rock’n’roll, elle veut toujours qu’on soit au lit à 8h30 quand il y a école le lendemain. Mais si on regarde une vidéo et qu’on lui demande, « mais maman, dis, comment on va aux toilettes dans la station spatiale internationale? » ça marche à tous les coups: elle oublie complètement l’heure et elle nous laisse regarder 5 vidéos d’affilée: « comment faire pipi dans l’ISS« , « comment faire cuire du riz dans l’ISS« , « comment jouer de la guitare dans l’ISS« …

Et ma maman, elle a même fait une paper doll Thomas Pesquet pour qu’on puisse s’amuser avec en regardant les vidéos. On n’est pas couché, moi je vous dis 😀

Pour imprimer la paper doll:

  • cliquer sur l’image ci-dessous, pour l’ouvrir dans une nouvelle fenêtre. Puis faites un clic droit et choisir « enregistrer sous« 
  • ouvrir le fichier, imprimer en format A4 couleur sur du papier légèrement cartonné.
  • les plus petits, comme ma petite soeur, auront besoin d’aide, surtout pour les languettes
  • vous pouvez aussi trouver le fichier sur la page Facebook du blog

Et pour suivre les aventures de Thomas Pesquet au cours de la mission Proxima, ça se passe ici:

Alors, on se donne rendez-vous le 17 novembre pour voir Thomas Pesquet décoller? Et en attendant, à vos ciseaux.

 

 

Publicités

Voyage(s) en Guyane

Le blog est un peu mort depuis quelque temps, parce que ma maman, elle a eu beaucoup de travail. Et en plus, du travail en Guyane. Et la Guyane, c’est loin, même qu’on ne peut pas y aller en RER.

Alors, vu que ma maman, en Guyane, elle est trop occupée pour dessiner et que ça l’embêtait qu’il n’y ait rien sur le blog, je lui ai proposé de mettre ses photos en ligne pour vous raconter un peu comment c’est.

Alors d’abord, la Guyane, c’est drôlement grand. On a l’impression comme ça, quand on regarde une carte, que c’est tout riquiqui, parce qu’à côté, il y a des pays comme le Chili, le Brésil ou l’Argentine. Mais en vrai si on compare à la France ou la Belgique, on voit que c’est super grand. Et en plus, c’est couvert de forêt im-pé-né-tra-ble: la forêt amazonienne.

forêt

Ma maman, quand elle va en Guyane, elle atterrit à Cayenne, et ensuite, elle loue une voiture pour aller à Kourou,  à une heure de route environ. Au départ, c’était pas gagné, parce que ma maman, elle a un sens de l’orientation assez particulier et elle avait drôlement peur de finir au Brésil ou en Patagonie sans faire exprès, mais finalement, elle a réussi à partir dans le bon sens. et à arriver à Kourou.

DSC03295

DSC04768

La vie de ma maman, en Guyane, elle n’est pas facile, parce que la pauvre, elle est obligée de vivre à l’hôtel et de manger tout le temps au resto, c’est l’enfer. Surtout qu’au resto, on doit partager son assiette avec des perroquets mal élevés, et à l’hôtel, il faut faire gaffe à ne pas tomber accidentellement dans la piscine après avoir bu des ti’punch (un jus de fruits local énergisant, si j’ai bien compris).

parrot

hotel2

hotel

Kourou, c’est pas très grand et quasiment tout le monde a l’air de travailler dans le spatial. Toutes les publicités au bord des routes sont des pubs pour les fusées, les moteurs de fusées, les écrous de fusées… Même les pizzas au resto ont des noms de fusée.

DSC03286

pizzza

 

Ma maman, elle fait comme tout le monde. Quand elle est à Kourou, elle travaille au Centre Spatial Guyanais (CSG), le Port Spatial de l’Europe. C’est de là que décollent les fusées Ariane 5, Soyouz et Vega (ma maman en a parlé un peu déjà ici).

csg

Ma maman, elle a plein de photos des lanceurs, des décollages, des pas de tir et tout et tout, et même des photos ridicules d’elle avec un casque bleu sur la tête et des lunettes de soleil. Mais elle n’a pas le droit de les montrer sur internet, parce que sinon, il paraît que notre ordinateur explose, votre ordinateur explose aussi, et on finit tous en pyjama orange dans une cellule sans fenêtre.

Donc bon, je ne mets pas de photos de fusées sur le blog, parce que des fois, j’écoute ma maman.

Heureusement, ma maman, elle ne fait pas que travailler, en Guyane. Des fois, elle va à la plage…

plage

 

Au zoo…

toucan

caiman

Et même aux îles du Salut, célèbres pour avoir abrité le bagne de Guyane, dont le prisonnier le plus célèbre était le Capitaine Dreyfus.

bateau

iles

ile salut

 

agouti

C’est à se demander si elle bosse vraiment, ma maman…

Et quand elle a finit de faire du tourisme, elle va aussi au marché nous acheter des fruits tropicaux et c’est comme ça que j’ai pu goûter des des ramboutans, des coeurs de dragon, des papayes et des pommes d’amour.

marché

fruits

 

fruit1

Voilà voilà. Grâce à moi, vous savez tout de la dure vie de ma maman en Guyane. Et un jour, moi aussi…j’irai là-bas!!!

guyane copie

 

PS de la maman de KKP: pour ceux/celles que ça intéresse, je rappelle que tous les lancements sont diffusés en direct et en différé sur le site d’ARIANESPACE. Et que voir décoller une Ariane 5 en direct, même sur Internet… ça décoiffe!!!

PPS: je signale aussi que les photos mises en ligne par le petit Karl ont été prises lors de 4 missions d’une semaine à Kourou… . Je vous rassure, contrairement aux apparences, je ne passe pas ma vie à la plage et dans les îles à chaque mission 😀

PPS: je plaisante et je fais semblant de me plaindre sur le blog, mais je sais que j’ai énormément de chance de pouvoir faire des missions comme celles-là… et je vous rassure encore, le reste de l’année, mon travail n’est pas aussi rigolo… loin de là!!!!

 

L’imagination n’a pas de sexe

A l’heure où vous me lirez, Samantha Cristoforetti, astronaute, sera en route pour la Station Spatiale Internationale, en compagnie de deux autres astronautes.

Samantha Cristoforetti est italienne. Née en 1977, elle a un CV long comme le bras que vous pouvez consulter sur sa page Facebook. En bref et sans entrer dans le détail, elle est astronaute, docteur en physique, capitaine dans l’armée de l’air italienne, et elle aime la plongée sous marine et la randonnée.

astronaute

Heureusement, quand elle était petite, Samantha n’a pas lu  » La fusée de Noé », de chez Fleurus. C’est normal, d’ailleurs, parce que ce bouquin, comme l’indique la couverture, est réservé aux petits garçons.

fusée de noe

Les petites filles, c’est bien connu, plutôt que de jouer aux astronautes, elles préfèrent faire le ménage.

ménage

Si j’écris ce billet aujourd’hui ce n’est pas tant pour saluer l’exploit de Samantha Cristoforetti (enfin si, quand même un peu), c’est surtout pour faire suite à mon billet de la semaine dernière concernant les livres pour enfants sexistes. J’ai eu pas mal de réactions qui m’ont permis de découvrir cette magnifique collection « P’tit Garçon » et « P’tite fille » de Fleurus.

Je n’ai pas pu résister à en faire un dessin « de synthèse » et je remercie donc l’Agence Spatiale Européenne et Samantha d’avoir organisé ce lancement pour me donner l’occasion de le publier 😉 😉 😉

le dessin sexe copie

(pour le voir en plus grand, cliquez sur l’image. Il est aussi en grand sur Facebook)

Actualité mise à part, cela prouve une fois encore que le sexisme peut se cacher là où l’on l’attend le moins, comme dans des livres pour enfants d’une maison d’édition réputée (mais ce n’est pas la seule, il y a aussi des livres Usborne sur mon illustration, et les exemples ne manquent pas, hélas).

Alors la prochaine fois que vous irez à la librairie, avant de choisir un bouquin… vérifiez bien que dedans, il n’y a pas une petite fille qui fait le ménage dans une fusée pour que son petit frère aille explorer le cosmos.

PS: Et pour suivre l’aventure de Samantha Cristoforetti en direct de la Station Spatiale Internationale, c’est sur sa page Facebook, sans oublier la super page YouTube de la Station Spatiale Internationale, avec des vidéos de la vie dans l’espace (comment se brosser les dents dans l’espace, comment se laver les cheveux, une visite de la station…). Personnellement je regarde ça avec mes enfants, et bizarrement, ça les fait plus rêver que « Chloé fait le ménage » 😀 😀 😀 😀